Pourquoi massage et bien-être sont liés ?

Pourquoi massage et bien-être sont liés ?

Le corps est constitué de 65% d’eau. C’est dire à quel point il est souple et malléable. Et après ? Si ce constituant constitue notre « essentiel », il est clair que nous devons veiller à ne consommer que de l’eau de qualité, bien minéralisée et équilibrée, pour recharger notre « stock ». Et après ? Pourquoi cette introduction ? En quoi le fait d’être principalement constitué d’eau peut présenter un intérêt pour nous, notre vie, notre bien-être ?

Pour répondre à cette question, proposons-nous de considérer, au delà de l’aspect constitutif de l’eau que nous venons d’évoquer, ses qualités « comportementales ». c’est-à-dire ? Puisque l’eau est à l’origine de la vie, n’a-t-elle pas de leçons à nous offrir ? Observons-là et méditons un peu. Lorsqu’une rivière coule, elle glisse et suit les formes de ce qu’elle rencontre, elle épouse les contours du moindre caillou, caresse la branche qui se penche et continue toujours son chemin. Sur notre chemin de vie aussi, nous passons à côté de formes, de choses, d’êtres et tous ces éléments extérieurs sont comme un décor où il convient de glisser, sans se heurter, sans s’arrêter. On appelle cette faculté l’adaptabilité.

Quels que soient les changements que nous connaissons étant enfant, puis adulte, nous avons en nous cette faculté de nous adapter, comme l’eau. Parfois, cependant, nous n’y arrivons pas et c’est là qu’apparaissent les maux : douleurs, stress, etc.

Ici peut intervenir le massage, comme une sorte de « remodelage » où les mains du thérapeute, confiant, sûr de son art, ressent, apaise, aide l’eau qui nous constitue à retrouver son cours dans ce corps qui est notre conteneur de vie. Il frotte, réactive, tente de redonner chaleur et vie, de faire bouger à nouveau les fluides qui nous animent, il encourage, aide, guide, tout cela avec ses mains.

Aider le corps à ressentir à nouveau son équilibre naturel, permet à la personne qui souffre moins , de reprendre des forces positives. Le temps d’un massage, redécouvrir le bien-être d’être soi, de sentir la vie qui parcourt le corps, librement. Ce retour de force positive, engendré par le bien-être pourra être la source qui alimente à nouveau l’im-pulsion, cette pulsion intérieure qui fait prendre conscience d’être là, vivant.

Alors, peu à peu, un mouvement après l’autre, un pas après l’autre, une étape après l’autre, comme la goutte d’eau qui, à force de frapper la même roche provoque son érosion, la détermination patiente, que l’on nomme persévérance, pourra aider à résoudre les difficultés qui nous ont tant pesées.

Nous vous voyons sourire suffit-il d’un massage, d’un soin bien-être pour faire à nouveau face à la vie quand son cours est perturbé ? Seuls les sceptiques ne cherchent pas de solutions. Le massage, soin bien-être par excellence, permet, en guidant les mouvements des fluides dans le corps, de le détendre en lui rappelant combien il est essentiel d’aller bien et de rester constant dans notre essence, quelles que soient les circonstances extérieures. Ne pas se laisser de côté, ne pas perdre ses repères intérieurs, ne pas abandonner son être soi.

Observez les témoignages des personnes qui ont recours aux massage bien-être, on y retrouve, comme un leitmotiv, les mots : « détendue », « apaisée », « reposée », « sentir son corps », « légèreté », « se sentir bien ». L’eau nous enseigne que le flux est le cours naturel des choses. La personne qui a besoin dune pause bien-être (et c’est ce qu’elle vient chercher en première intention), ne sait pas à quel point cette « pause » est révélatrice d’une harmonie avec le flux naturel de l’existence. Le massage est source d’éveil, le début d’une résilience, une porte qui s’ouvre sur un sentiment de gratitude qu’elle n’a peut-être jamais ressenti dans sa vie.

Personne n’est maître de ce qui lui arrive, mais chacun peut apprendre à appréhender de la meilleure manière, avec des pensées non négatives et des émotions contenues de ce qui lui arrive. Que le cours de nos vies soit semblable à celui du cours naturel d’un fleuve, même si les obstacles y sont nombreux ! Les obstacles n’empêchent pas la rivière d’avancer, elle les contourne ou passe au-dessus, puis continue son cours. Néanmoins, l’eau de la rivière ne passe pas deux fois au même endroit, nous, nous le pouvons. Trouvons la force de l’eau enfouie en nous et profitons-en pour progresser.

La rivière est une école, l’eau y suit son chemin. La vie est notre école, il faut y suivre son chemin en remerciant tous ceux qui, comme le thérapeute, cherche à nous accompagner en prenant soin de nous, vers notre bien être. Bon massage !

Cet article vous a plu ? Partagez-le en 1 clic

Facebook
Twitter
LinkedIn

Pour aller plus loin...

Être et Energie

Dans l’univers, tout est énergie. Tout ce qui nous entoure est énergie. Les sceptiques interrogent : « Qu’est-elle ? ». Ils nous accorderont sans doute que ce que l’on nomme ainsi n’est

Lire la suite »
Retour en haut