Le massage, histoire ancienne et tradition antique

Le massage, histoire ancienne et tradition antique

Cette technique thérapeutique ancestrale se retrouve dans la plupart des grandes civilisations avec de nombreux points communs. Le massage est un art qui remonte à la nuit des temps !

Ses effets relaxants, stimulants et thérapeutiques étaient déjà connus dès l’Antiquité grecque et romaine.

Chez les Grecs, passionnés par la beauté et l’éducation physique, le massage appartenait à la culture populaire.

Chez les Romains, le massage n’avait pas de connotation thérapeutique et se pratiquait dans des endroits publics (salles de repos, gymnases), transformés plus tard en lieux de débauche, ce qui contribua à la mauvaise réputation du massage. C’est seulement à la fin de la Renaissance que certains médecins ont réintroduit cette pratique.

En Egypte, où le massage était un complément indispensable du bain, on considère que l’utilisation des huiles essentielles y fut innovée. Des textes et des illustrations ont également mis en évidence que le massage faisait partie de la médecine traditionnelle chinoise, vieille de 4 000 ans, ainsi que de la médecine ayurvédique en Inde. C’est ainsi que, par sa présence dans de nombreuses cultures et civilisations, le massage regroupe aujourd’hui une grande diversité de techniques manuelles.

En Europe, avec le développement de la médecine et de ses spécialités, ce sont les professions de kinésithérapeutes et de masseurs-kinésithérapeutes auxquelles on a reconnu le droit d’en faire une profession.

Tandis qu’en Chine, le massage est complètement intégré au système de soins de santé, et il est notable qu’en Allemagne, la pratique du massage est désormais couverte par les mutuelles ou complémentaires santé.

Cet article vous a plu ? Partagez-le en 1 clic

Facebook
Twitter
LinkedIn

Pour aller plus loin...

Retour en haut